Le Laguiole, une mouche? Une abeille?

La décoration des couteaux Laguiole a fait coulé beaucoup d'encre. Tout le monde croit savoir qu'il s'agit d'une abeille et d'autres pensent qu'il s'agit d'une mouche.

 

Une légende dirait que Napoléon premier aurait autorisé les habitants de Laguiole à porter une abeille sur le blason de la ville pour les récompenser de leur comportement de bravoure. Aucun écrit n'a jamais confirmé cette légende. De plus, cela serait très étonnant car les Aveyronnais de l'Empire passaient pour réfractaires au service militaire.
Une autre légende disait que Napoléon III aurait octroyé l'abeille. Nous pouvons réfuter cette légende de la même manière
Une autre explication viendrait d'une déformation de langage. Effectivement, dans la langue d'oc, abelha signifié abeille et pourrait s'identifier phonétiquement à lo beyro. Ce dernier désignant une virole d'assemblage occupant la même place que l'abeille sur le couteau laguiole.

La réalité ne serait pas très loin de cette hypothèse : En termes de coutellerie, le couteau laguiole fait parti des couteaux dits "à mouche". La mouche étant précisément la petite métallique triangulaire ou ovale (dotée ou non d'un anneau), qu'il fallait tirer vers l'arrière pour permettre à la lame de se refermer.

Aujourd'hui, sur le laguiole à cran forcé, la mouche a perdu son rôle fonctionnel d'antan mais elle serait donc restée sous forme figurative en décoration pour le souvenir de cette élément technique.
Cette dernière explication étant la plus plausible, reste à savoir s'il s'agit vraiment d'une mouche représentée ou d'une abeille.

Ce débat qui attire les fougues des amateurs de Laguiole persiste encore aujourd'hui.
La mouche technique d'origine a été embellie en décoration, qui peut etre considérée comme mouche, abeille, taon...etc...
Le mystère reste présent et laisse à chacun sa propre interprétation.

Écrire commentaire

Commentaires: 0